lundi 10 mai 2021

Sois à moi

Auteur : Charlotte M.S. 

Pages: 318

Style: Romance

Edition: Livresque éditions

Parution: 05 Mai 2021

ISBN: 978-2-379602-58-8

Prix ebook : 5,99€

Prix papier : 19,90€


Magalie a toujours été fascinée par Tony, le grand frère de son meilleur ami d’enfance. Tony, lui, n’aurait jamais pensé succomber aux charmes de cette demoiselle qui a débarqué dans leurs vies, à lui et sa famille, un soir d’été. Alors que Tony propose à la jeune femme de l’accompagner aux États-Unis à sa majorité, il est contraint de tout quitter sans pouvoir s’expliquer auprès de celle qui compte pour lui ? Dix ans plus tard, Tony revient, plus fort, plus aigri, plus froid. Il a changé. Magalie, qui a vécu son départ comme un abandon, n’a jamais pu construire de relation durable avec un autre homme. Elle le déteste. Cependant, quand ils découvrent qu’ils vont devoir travailler ensemble, ils prennent conscience que leur cœur, lui, n’a rien oublié.






Là où le résumé m’avais complètement plus, la lecture s’est faite difficilement.


Je ne m’attendais pas du tout à cela. C’est une histoire d’amour mais basé sur la domination / soumission. Rien dans le résumé ne laissais sous entendre une romance un peu sombre. Habituellement, j’aime bien ce genre de lecture mais là, ça n’a pas eu l’effet escomptée.



Tony est un personnage qui ne m’a pas réellement convaincu. C’est un bel homme avec beaucoup de pouvoir, de l’argent et un passé qui l’a rendu sombre. Je dirai qu’il est lunatique et il n’est pas toujours évident de le cerner. Je n’ai pas accroché au côté mâle dominant, il m’a manqué un petit quelque chose en plus pour y croire pleinement.

Quelques années plus tôt, il abandonne la femme qu’il aime sous le menace d’un inconnu. Afin de la protéger d’un scandale qui reste mystérieux, il s’en va à l’autre bout du monde. 10 ans plus tard, c’est un homme changé que l’on retrouve. Un mâle qui aime le pouvoir et tout contrôler sans être un maniaque non plus. Je ne sais pas mais Tony n’a pas réussi à me convaincre malgré son passé et son attirance pour Magalie. Il est froid et distant avec les gens, avec le lecteur aussi. Il y a un diantre que je n’ai pas réussi à briser pour m’attacher à lui. 


Magalie est un personnage que j’ai réussi à apprécier et que j’ai cernée assez facilement. Elle a une relation avec Tony, l’apprécie, l’aime encore tout en le détestant. Elle ne se rend pas compte qu’elle a du charme. Elle est plutôt humble, bosseuse, une femme qui se veut forte. C’est une personne avec lequel on s’attache plutôt facilement. 


La relation entre Tony et Magalie n’est pas amenée subtilement, ça arrive vite, très vite. Les années passées, leurs attirances est toujours aussi forte entre eux. La manière dont la relation commence ne se fait pas en douceur mais un peu en un claquement de doigt, comme ça, sans préambule. Je n’ai pas trouvé cela naturel. Je ne suis pas rentré dans les jeux entre eux et cette relation à la fois sensuelle et toxique. 


L’écriture ne m’a pas permis d’accrocher à l’histoire parce que je trouve qu’il y a un enchainement d’événements par moment trop rapide à mon goût. Néanmoins, ce que j’ai apprécié, c’est l’intrigue autour de ce couple avec cet homme mystérieux et cette garce de Charlotte. Cela rend l’histoire plus attrayante et met du piquant et du piment à leur relation. Il y a un bon suspens et pendant un moment, on se sait pas comment vont évoluer les choses. 

Même si je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire, j’aimerai souligner une chose. Les scènes de sexe ne sont pas choquantes, ni trop détaillées. Il y a juste ce qu’il faut pour ne pas trop en faire. Ce n’est pas centré sur ça mais plus sur le comportement des personnages et leurs évolutions tout au long de la lecture. C’est un très bon point qu’il me semblais important de souligner. L’auteur n’est pas tombé dans les pièges qu’amène ce genre de livre et c’est positif. Elle a centré son récit sur l’essentiel, c’est-à dire son intrigue et ses personnages tout en mettant un peu de piquant avec de l’érotisme. 


L’alternance des points de vue enrichie le récit et apporte de nombreuses informations au lecteur. il y a un bon rythme qui permet de mieux connaitre et comprendre les personnages. 



Pour conclure, ce roman est un bon livre qui allie érotisme, intrigue et personnages intéressant. Il y a un bon suspens et des rebondissements. L’auteur arrive à surprendre le lecteur et partage de nombreuses émotions à travers les pages de ce livre. C’est un livre qui se lit plutôt bien et sans trop de difficultés. Ce livre pourrait tout à faire plaire aux amateurs du genre « dominant / dominés ». 

dimanche 18 avril 2021

Une partie de cache-cache enchantée

Auteur : Jennifer DAÏNA & Lilian 

Pages: 50 

Style: Jeunesse

Edition: Livresque éditions

Parution: 6 Mai 2021

Prix papier : 14,90€




Mathilde, Lucie, Emma, Lola et Jade sont amies et inséparables.

Un jour, elles décident de jouer à cache-cache et se retrouvent dans un château volant.

Courageuses et aventurières, elles partent ensemble à la découverte d'un monde enchanté qui leur réserve d'incroyables surprises !







Je lis peu de livres jeunesse. Ce livre m’a fait retombé en enfance et j’avoue que j’apprécie ce genre de lecture enfantine et sans prise de tête. 



Je connaissais déjà la plume des deux auteurs et ça a été un plaisir de la retrouver dans un autre genre. 


L’histoire est courte, simple et tout à fait adaptés aux enfants. Il n’y a pas de mots compliqués, certes quelques répétitions mais cela est facile de compréhension. 


Il y a une présentation des différents personnages et c’est appréciable. Ce sont toutes des filles avec des caractères très différant. 


L’histoire est courte et la narration peu présente. Elle est accompagné de magnifique illustration qui complète ce texte. Les dessins se suffisent presque à eux-même. J’ai aimé l’univers retranscris et très enchantée, comme l’indique le titre. 


Le plus de ce livre sont les activités à la fin pour les enfants avec les coloriages. C’est un livre ludique et amusant qui pourra plaire à de nombreux enfants. 




mardi 13 avril 2021

Les chroniques d'Inspiterre, tome 3 : Chien chaud, quatre saisons

Auteur : Joseph KOCHMANN

Pages: 720

Style: Fantastique - Policier 

Edition: Auto-éditions

Parution: 13 Mars 2021

Prix ebook : 4,99€


Alerte sur Inspiterre !


LeRoy Dutemps, célèbre directeur du Manoir Dutemps, plus grande usine de Nhäture des contrées d’Animaville, vient d’être assassiné !


Le coupable ? Son propre fils, Prince Dutemps, beau jeune braque charmeur et pervers narcissique. Avide de pouvoir, le chien criminel essaye de dérober l’illustre Sceptre Dutemps, source d’énergie toute-puissante, mais se retrouve, malgré lui, prisonnier à l’intérieur. Séparé en quatre, son esprit met en péril la stabilité de l’objet légendaire qui, à tout moment, risque d’exploser, telle une cocotte-minute de pollution surchargée.


L’inspectrice teckel amère Chloé Barkouaf et sa joyeuse partenaire chihuahua Polygon Sobarf reprennent du service ! Les voilà à présent obligées de pénétrer dans les souvenirs de l’héritier psychopathe des Dutemps afin d’affronter les quatre fragments de sa conscience malade.


Printemps, été, automne, hiver... Traversant les saisons de ce monde mental surréel, les deux policières parviendront-elles à vaincre Prince et libérer le bâton magique de son emprise ?



ATTENTION, CHIEN MÉCHANT !

CE LIVRE CONTIENT DE NOMBREUSES SCÈNES DE VIOLENCE ET N’EST DONC PAS À METTRE ENTRE TOUTES LES PATTES.






En lisant le résumé, j’ai été emballée par le sujet avec des personnages atypiques. Au fil des pages qui se tournent, j’ai compris que j’allais avoir des difficultés à lire ce livre. Malheureusement, chose qui m’arrive très rarement, j’ai abandonné ma lecture à 50% du livre. Je vais expliquer mes raisons. 


Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, notamment à Miss Barkouaf, de son prénom Chloé, principale inspectrice du texte. Elle est froide et distante, aigrie, peu commode. Malgré la découverte de son passé et de ses blessures, elle m’a laissé de marbre. Son acolyte est bien plus sympathique mais peut être un peu trop effacée à côté du fort caractère de sa binôme. Le duo est aux antipodes l’une de l’autre mais fonctionne pourtant très bien. 


Je ne suis pas très douée pour faire la différence entre toutes les races de chiens. Je connais certains types de chiens mais il y a tellement de personnages, qu’il a été difficile pour moi de m’y retrouver. Parfois, pour éviter des répétitions avec le nom des personnages, l’auteur les désigne par la race du chien. J’ai eu un peu de peine à savoir de qui l’on parlait à certains moments du récit. 

De plus, il y a de trop nombreux personnages. C’est à la fois une bonne et une mauvaise chose. C’est un bon point dans le sens où cela enrichit le texte. Cela donne une certaine dynamique avec les nombreuses personnes qui interviennent. A contrario, trop de personnages m'ont rendue confuse lors de ma lecture. Je pense que certains intervenants ne sont pas nécessaires et polluent le texte. Il y a ceux qui apparaissent peu de temps et les autres. 



L’auteur a beaucoup d’originalité avec un texte riche et un univers unique. Il y a beaucoup d’actions et une enquête palpitante même si nous connaissons déjà le coupable. Le tout n’est pas de savoir qui mais comment il va être appréhendé. Et c’est là que réside toute l’originalité de l’auteur. Il y a de nombreux rebondissements, un bon suspens et des surprises. L’auteur glisse des jeux de mots même si parfois ils m’ont échappés. 

Cependant, j’ai eu du mal avec le rythme de la lecture. Je l’ai trouvé déséquilibré. Les deux enquêtrices plongent au cœur d’un sceptre pour y chasser l’esprit de Prince qui y est emprisonné. Elles vont voyager à travers les 4 saisons pour vaincre l’âme du méchant chien divisé en quatre fragments. 

Le rythme est fait de cette façon: on plonge dans les souvenirs de Chloé puis on assiste au combat contre Prince. Les souvenirs de Miss Barkouaf sont omniprésents et ses passages sont, pour moi, beaucoup trop long. Je comprends l’envie de l’auteur de faire découvrir ce personnage et ses différentes facettes au lecteur mais il y a des longueurs. Je me doute que l’on apprend le lien existant entre notre inspectrice et le Prince mais je pense que cela aurait pu être raccourci à certains endroits du texte. Toutefois, parmi ces informations importantes, il y a trop de parasites. Ça casse le rythme de lecture et cela m’a dérangée. J’ai eu beaucoup de mal à avancer et à de nombreuses reprises, je me suis demandé si je ne pouvais pas sauter des passages. Je n’ai pas eu cette fluidité que je recherche lors de ma lecture et c’est dommage. C’est pour cela que je m’arrête à la moitié du texte, pour le moment. 

Pour autant, cela n’enlève en rien la qualité de la plume de l’auteur qu’il manie avec brio. Il y a énormément de travail sur ce texte et cela se ressent tout au long de la lecture. Il y a de l’humour, de la tristesse mais aussi de la joie et de l’angoisse. Le lecteur ressent les émotions des personnages. 



Malgré quelques points négatifs et une lecture que j’ai arrêté en cours de route, il y a un message que l’auteur nous délivre. Il nous fait réfléchir sur nos actions et sur la façon dont nous vivons, sur l’environnement. A travers une enquête faite de rebondissements, l’auteur nous pousse à avoir un questionnement sur ce que pourrait être notre futur tout en passant un bon moment. Il traite de nombreux sujets importants à travers ce texte et ça rend l’histoire d’autant plus attrayante. 


Pour conclure, c’est un texte très intéressant avec une grande originalité qui regorge de surprises. Malheureusement, je suis passé à côté de ce texte mais qui saura ravir d’autres lecteurs, j’en suis sûre. Ne vous laissez pas décourager par mon avis, ce livre a du potentiel et trouvera, je suis sûre, son lectorat. Ce livre a des qualités même s’il n’était pas fait pour moi. Il n’enlève en rien que je finirai ce texte. Je le mets pour le moment de côté pour le reprendre plus tard. Cela me prendra juste plus de temps pour le lire. Je suis tout de même curieuse de connaître le fin mot de l’histoire.




NB: Ce livre peut se lire indépendamment des autres tomes et reste compréhensible pour le lecteur. 

dimanche 4 avril 2021

Iron Moon, tome 1 : Lune de fer

Auteur : Lil EVANS

Pages: 400

Style: Fantastique

Edition: Livresque éditions

Parution: 07 Avril 2021

ISBN: 978-2-379602-44-3

Prix ebook : 5,99€

Prix papier : 19,90€



Heaven vient de sauver le monde. Normal quand on est le loup Alpha le plus puissant, le plus fort, et le plus beau du monde.


Le meilleur dans l’histoire, c’est surtout qu’il a rencontré Yulia, la femme qui fait battre son cœur avec fureur. Enfin, en réalité, ce serait bien si elle était sensible à son charme fou ! Mais Yulia le trouve agaçant. Pire, encore. Elle le considère comme insupportable !


Pourtant, elle va devoir se faire une raison parce que Heaven est fasciné par cette louve et qu’il refuse de la laisser lui échapper.


D’autant que les secrets qu’elle cache pourraient la mettre en danger. Ce qu’il ne peut tolérer...


Une chance qu’il vienne de sauver le monde, non ? Ça sert, d’avoir de l’expérience dans ce domaine. Et d’être l’Alpha le plus puissant, le plus fort et le plus beau du monde.






Ce roman est une lecture complètement addictive. Je ne suis pas impartiale? Moi ? Bon, d’accord, je l’avoue, j’adore les loups garous et celui-ci ne fait pas exception à la règle.



Heaven est un loup, l’Apha des alpha, au caractère typique des hommes de son espèce. Il est arrogant, sûr de lui, un brin macho mais diablement sexy. Pfiou, à sa vue, il donne chaud. Il n’est pas étonnant qu’il retourne la tête de nombreuses louves et parfois, quelques une de vraiment névrosée. Il n’a pas que des qualités, pour autant, c’est un chef droit, juste et fort. Il sait ce qu’il veut et ne lâche pas tant qu’il n’arrive pas à ses fins. Cela peut être agaçant, et ça l’est. J’aimerai bien qu’un homme me fasse la cour comme lui ! C’est un personnage haut en couleur, un roc, un frère, un ami. On découvrir un nouveau visage de se personnage, plus doux, tendre mais aussi sombre. Il a de nombreuses facettes, tout plus intéressante les unes que les autres. 


Yulia est une louve et l’Alpha de sa meute. Elle a vécu de nombreux traumatismes. La vie ne l’a pas épargnée. C’est une femme au fort caractère qui ne se démonte pas devant le beau Heaven. Elle a du cran et mord s’il le faut. C’est une femme hargneuse et j’aime ce genre de personnage. Elle garde la tête froide et haute même face au danger, quel qu’il soit. Malgré ce fort caractère, elle a des failles et un lourd secret. Son clan s’est fait massacré et cette bataille, elle n’en est pas sortie indemne. Son âme garde de lourdes séquelles mais pas seulement. Alors quand le beau et arrogant Alpha lui fait la cour, elle l’envoi balader. Ce personnage est complexe et ne se laisse pas approcher facilement. Il faut l’apprivoiser, y aller doucement avec elle. Contrairement aux autres louves, elle est spéciale et résiste au pouvoir de l’Alpha. Yulia est une battante, une personnage attachante mais aussi une grande chieuse. C’est pour ça que je l’ai tout de suite aimée. Son côté têtue et sa capacité à se mettre des œillères était parfois pénible mais compréhensible. 


Deux autres personnages que j’ai énormément apprécié, c’est Luna et Phoenix. L’une est la soeur d’Heaven et l’autre le meilleur ami et bras droit de l’Alpha. Il y a un passé entre Luna et cet autre adonis et il me tarde de connaître leurs histoire (petite message subliminal pour l’auteur au passage). Ils sont intéressants avec beaucoup de caractères. Ils se dénotent tout les deux et marquent les esprits. D’autres personnages sont mis en avant et j’ai eu un intérêt pour certains d’entre eux. Les protagonistes sont nombreux et ils sont tous différents. Il est facile de repérer leurs rôles et leurs identités. Tous les personnages sont très bien travaillés. 



L’auteur ne nous ménage pas à travers son histoire. L’intrigue est complexe et plusieurs événements s’y imbriquent pour la rendre captivante. Une personne s’en est pris à la meute d’Heaven, Iron Moon et a tué son père adoptif. Yulia va accompagner l’Alpha sur ses terres pour l’aider à enquêter et honorer sa dette envers lui. Mais, comme souvent, les choses sont plus compliquées qu’il ne le semble. 

L’auteur capte très rapidement l’attention du lecteur et l’amène où elle le souhaite. On suit un fil rouge très précis. Il n’est pas évident de voir tous les indices qu’elle laisse sur le chemin du lecteur et ça me plait. Ça rend la lecture encore plus palpitante. Il y a de la tension et un suspens de dingue. De ce fait, les pages se tournent rapidement. Quand on pense tout comprendre, un nouvel événement arrive et sème le doute dans notre esprit. 

De rebondissements en surprises, je me suis prise au jeu et j’ai mené mon enquête au côté des personnages. Rires, pleurs, larmes de joies et de tristesse, colère, sang, brutalité, on passe à travers un maelström d’émotions fortes. L’auteur a réussi son pari avec ce premier opus. La diversité des personnages et de créatures embarque le lecteur à travers un course poursuite endiablée. 


Arrivée au bout des 400 pages, c’est un bonheur de voir la conclusion apparaitre mais aussi un déchirement. Si la suite est aussi bien, alors je signe tout de suite pour découvrir de nouvelles aventures. Reste plus à savoir qui seront les protagonistes du second tome ! 

Aquarel, tome 2 : Sacrifice

Auteur :  Melissa SCANU 

Pages: 270

Style: Fantastique

Edition: Livresque éditions

Parution: 01 Avril 2021

ISBN: 978-2-379602-50-4

Prix ebook : 4,99€

Prix papier : 16,90€



Quelques jours après les évènements macabres de la dernière lune gibbeuse ascendante, Iris peine à s'en remettre. Elle s'en veut pour la mort de Violaine et tâche néanmoins d'oublier en se consacrant à son père qu'elle sait gravement malade. Elle finit par revoir Estran qui lui confie avoir été banni par son banc, et la prie de faire attention car la sirène, Joanne, la recherche.


Tandis qu'Iris peine à reprendre sa vie en mains, cette dernière lui propose un marché cruel : si elle leur fournit une victime masculine à la prochaine pleine lune, ils renonceront à la tuer, et réhabiliteront Estran.


Confrontée à ce dilemme, Iris devra faire un choix... Jusqu’où sera-t-elle prête à aller par amour ?





Je me souviens en ayant commencé cette série avoir eu beaucoup de mal avec le premier tome. La curiosité a fait que je souhaitais connaître la suite de l’histoire d’Iris. Le démarrage a été un peu difficile puis la suite s’est faite toute seule. 


A la fin du premier tome, on laisse une Iris dévastée. Elle culpabilise d’être responsable de la mort de Violaine, son ancienne collègue détestable. Iris peine à retrouver le court de sa vie. Elle fait de nombreux cauchemars et n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle a échappé de peu à la mort et ne plus voir Estran est un déchirement. Elle reste un peu en contact avec lui mais la situation est compliquée entre eux. Les Aquarels sont rancuniers et dangereux. Ils surveillent Iris et Estran. A la prochaine gibbeuse, Iris doit faire un choix : celui du coeur ou suivre ses convictions. Difficile choix qui s’impose à elle. L’amour peut nous faire faire de nombreuses choses nous pousser au delà de nos limites. Jusqu’où Iris sera t-elle capable d’aller ? 

Réapprendre à vivre n’est pas simple et c’est un combat de tout les jours. Adieu la vie de serveuse, elle va trouver un petit boulot de garde d’enfant à la sortie de l’école. Par ce biais, elle va faire la rencontre de Tildien, le grand frère de celui qu’elle garde. Pourrait-il l’aider à avancer et oublier Estran ? 



Le début est lent. On fait face au traumatisme d’Iris. Entre la mort de Violaine, la menace des Aquarels, la maladie de son père et son amour impossible avec Estran, cela fait beaucoup de choses à digérer pour la jeune femme. Retrouver un équilibre n’est pas évident surtout quand il faut garder un lourd secret. 

Dans ce second tome, Iris a évolué. Elle n’est plus la jeune femme naïve des débuts. Bien qu’elle cherche sa voie, elle a muri et surmonté de nombreuses épreuves. Son insouciance disparue, Iris avance comme elle peu. C’est une jeune femme plus solitaire et meurtrie qui nous fait face. Elle va devoir faire de nombreux choix et cela va se révéler difficile. Mais la vie est fait de décisions importante. Il m’a parfois désespéré à se lamenter sur son sort mais ça fait parti de son chemin de deuil. J’ai préféré cette facette de ce personnage qui est plus terre à terre. Iris est une jeune femme simple avec des convictions et c’est une chose que j’apprécie. 


Si Iris évolue, il en est de même pour Estran. Souvenez-vous. Avant sa rencontre avec la jeune femme, c’était un sirin sans émotions qui nageait au gré des vagues. Il a commencé à avoir des sentiments au contact de cette humaine. Il évolue encore, notamment le plan émotif et se rapproche de plus en plus de l’humain. Il va découvrir de nouveaux sentiments et émotions. Estran va devenir indécis et toujours aussi protecteur. 


On retrouve Laurina même si elle est moins présente dans ce tome. Elle est toujours aussi énergique et joyeuse. Elle donne du pep’s à la lecture.

 Nous faisons la rencontre de Tildiem, un garçon gentil, doux, bel homme et toujours souriant. Il va aider Iris à avancer et à aller de l’avant. Bien que de passage dans cette histoire, il joue un rôle important auprès de la jeune femme. 



J’ai été agréablement surprise par ce second tome. L’intrigue est toujours la même mais évolue un peu différemment. Cette fois-ci, les Aquarels veulent s’en prendre à sa famille et toujours attenter  sa vie. La tension monte lentement au fur et à mesure qu’approche la prochaine gibbeuse. Iris est indécise quand à sa décisions. Le lecteur ne sait pas qu’elle choix elle va faire. Jusqu’au dernier moment, elle m’a fait douté même si j’avais ma petite idée. Toutefois, l’issue fatale m’a laissé comme deux ronds de flan. J’ai été grandement surprise. Je ne m’attendais pas à ce genre de final et d’évolution. Je souligne le brio de l’auteur d’avoir eu cette idée.  


Lors de la lecture, on suit Iris mais il arrive que l’auteur nous plonge dans les pensées d’Estran. C’est doublement rafraîchissement (vous saisissez le jeu de mot ? ^^). Ça apporte un petit plus à l’histoire et permet au lecteur de mieux cerner certains événements grâce aux deux points de vue. 


L’auteur nous laisse sur notre faim. L’histoire et les personnages ont connus une réelle évolution et même si certains dangers sont derrières eux, de nouveaux problèmes apparaissent. Il me tarde de découvrir comment Estran et Iris les surmonteront ensemble. 

De l'ombre au ciel

Auteur :  Quentin R. GUILLEN

Pages: 268

Style: Fantasy - M/M

Edition: Livresque éditions

Parution: 07 Avril 2021

ISBN: 978-2-379602-11-5

Prix ebook : 4,99€

Prix papier : 16,90€



Brolim a passé toute sa vie sous terre sans jamais connaître la caresse du soleil. Sa vie de mineur aux tréfonds de la montagne s'achève à l'arrivée dans son village du Pied-De-La-Manticore, un majestueux galion céleste. À son bord, le nain découvrira la liberté ainsi que des paysages somptueux, des volcans bleus de Karad aux désolations boréales enneigées. Plus précieux encore, il apprendra un sentiment qu'il avait ignoré toute sa vie auprès du sous-officier Limnor.

Alors que Brolim se promet à lui-même de passer le reste de son existence à explorer les cieux, une série de sabotages à bord du dirigeable menace de mettre un terme brutal à son rêve. Pour lui, hors de question de laisser cela arriver !

Entre trahisons, complots et guerre céleste, un monde plein de dangers s'ouvre à ce mineur déterminé à garder ses valeurs coûte que coûte, même au péril de sa vie.





Ce qui m’a tout de suite plu dans ce livre, c’est son thème. Souvent les histoires mettent les nains au second plan ou alors ils ne sont pas les seuls protagonistes à participer à l’aventure. Ici, l’auteur nous compte l’histoire de Brolim, un nain qui ne sait pas quoi faire de sa vie. Alors qu’il n’a plus de travail en tant que mineur, il retrouve un boulot sur l’un des plus gros dirigeable de son peuple. Un merveille à ses yeux. Il va ainsi passer de l’ombre de ses mines à la lumière du ciel. 

On suit l’évolution de Brolim au sein du dirigeable, il apprends de nombreuses choses qui lui était jusqu’ici inconnue : la chasse, la navigation, etc. 


Brolim est un nain simple, un peu naïf et gentil. Il est émerveillé par tout ce qu’il voit la première fois avec une soif d’apprendre. Il va énormément évoluer au fil du récit et tomber amoureux du ciel et de ce vent de liberté qu’il procure. C’est un nain comme on en croise peu. Il a des valeurs, a un bon fond, gentil avec un coeur en or. Un nain avec des convictions et un rêve qu’il ne va pas lâcher jusqu’au bout. J’ai adoré ce personnage. 


La première fois que j’ai vu Limnor, je me suis dit « c’est qui lui ». Finalement, son côté bourru, et brut de pomme est plaisant. Il devient un vrai mentor pour Brolim et lui enseigne tout ce qu’il sait. Une amitié va finir par les lier mais bien plus encore. C’est un personnage qui j’ai vite apprécié aussi, notamment pour sa bienveillance surtout envers notre mineur. 


Le titre est parfait. De l’ombre au ciel. C’est exactement de cette façon dont se passe l’évolution du personnage de Brolim. Sortir de l’ombre pour s’éveiller, grandir changer jusqu’au vouloir toucher le ciel. C’est un peu ce qu’il fait dans le dirigeable et le lecteur aussi. 


La plume de l’auteur est fluide et très agréable. Je suis tout de suite rentrée dans le récit et il a été facile de s’attacher à Brolim. Il y a tout pour plaisir dans ce récit. De la fantasy, un monde fascinant créé de toute pièce et de l’action. Le lecteur va de rebondissements en surprises, avec e intrigué bien ficelé. Tout au long de cette épopée, on suit un fil rouge bien construit ou rien n’est laissé au hasard. L’auteur nous livre aussi une belle romance parmi toute cette action. C’est une écriture riche en émotions. 

Ce livre se lit vite et les pages défilent d’elle-même tellement ces aventures sont prenantes. 


L’épilogue est à la fois lourd, triste et tellement beau. C’est une belle conclusion pour une histoire aussi riche en aventure. Pour les fans de fantasy, ce livre pourra en ravir plus d’un !