mercredi 11 octobre 2017

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard


Auteur: Laetitia CONSTANT 
Pages: 304
Style: Romance / Comédie
Édition: Pygmalion 
Publication: 21/06/2017
ISBN: 9782756421926
Prix papier: 14,90€


Il est plus simple de chuchoter à l'oreille des chevaux que de LE supporter.

A vingt-sept as, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d'un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. Elle soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d'équitation responsable aux enfants.

c'est alors qu'une lettre de la mairie vient tout menacer: son terrain vient d'être acheté par une société immobilière qui veut l'expulser.

Non, elle n'a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement! Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse... pour découvrit que l'homme à la tête du projet n'est autre qu'un odieux personnage, arrogant et coureur, qu'elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il?

Fauve ne se laissera pas faire!

Et la guerre est déclarée.






C’est une amie qui m’a donnée envie de découvrir ce roman. Le titre en lui-même est déjà humoristique. 
Un peu déçue de la couverture qui aurait pu être encore plus belle mais elle reflète plutôt bien l’atmosphère du roman. 


Fauve est une jeune femme dynamique mais aussi têtue, rebelle, énergique, travailleuse et j’en passe. Elle exerce une métier qui la passionne: celui de travailler avec les chevaux. Sur l’insistance de sa meilleure amie, qui ne lâche pas le morceau, elle part en vacances au Maroc. Le voyage en avion, chaotique, ne se passe pas dans une bonne ambiance. Un homme ne cesse de se moquer de sa peur de ce mode de transport. Coïncidence, ce même homme se révèle être son voisin de chambre dans l’hôtel pour célibataire que lui a réserver sa chère amie. En rentrant de vacances, elle apprends que son ami a décidé de vendre le terrain sur lequel retrouve son haras. Terrain qui a été acheté par une société qui veut tout raser. Elle se rend au siège afin de rencontrer le fameux directeur…. quand soudain…. surprise! Le directeur se trouve être l’homme qu’elle a rencontré en vacances. Une bataille acharné commence alors entre ces deux personnes. 


Fauve à un tempérament de feu, d’où son nom. Tel un félin, elle attrape sa proie et ne la lâche plus  tant qu’elle n’a pas obtenue ce qu’elle veut. Son caractère de chien m’a énormément fait rire. Elle a un fort caractère et ne se laisse pas faire. C’est ce que j’ai aimé chez elle. Elle est simple, ne se prend pas la tête à se maquiller et s’habiller comme une diva. Elle reste tel qu’elle est et si on ne l’aime pas, et bien tant pis! Elle ne s’encombre pas avec cela. C’est une femme qui ne cesse de travailler au détriment de sa santé. Elle prend soin de ses chevaux comme si c’était ses enfants. Parfois, on a envie de lui dire de lever le pieds. C’est une fille qui a toujours la pêche avec un trop plein d’énergie. On va découvrir aussi un personnage abattue, plein de hargne, battante mais aussi démoralisée. C’est un personnage assez complet malgré son côté nunuche et fatiguant par moment. Elle déteste le connard mais brûle de passion pour lui.  Un décalage parfois fatiguant surtout pour un roman qui n’est pas du tout érotique. Je préfère néanmoins son personnage à d’autres. 

Le mec…. Comme le veut l’histoire, c’est un vrai connard. Un vrai de vrai. Pas à un seul moment, ce personnage m’a attendri. Sa beauté m’a laissé de marbre au vu de son caractère. On le déteste et on prend plaisir à le détester. On a vraiment envie de lui faire la peau, tout comme Fauve. 


Il y a un très bonne dynamique dans le livre. L’histoire est pleine de fraîcheur et de rire. On voit plus ou moins les événements arrivé avant qu’ils se passent. On s’y attends et on anticipe. Malgré cela, c’est plus sympa à lire. On ne se prend pas la tête. On passe un bon moment où l’on rit et parfois sourit. On retrouve des clichés qui nous font sourire mais ça ne m’a pas dérangé. 
La lecture est fluide et se fait sans heurt. L’intrigue est plutôt bien et le temps passe vite. 

Les conflits entre les deux personnages sont marrant. Après LE rebondissement, vient le dénouement et la fin. 


La fin m’a plus ou moins déçue. Après l’action final, on s’attends à une conclusion haute en couleur et super sympathique. Or, je suis littéralement sur ma fin. Il me manque ce petit quelque chose qui fait que j’aurais refermé ce livre avec un sourire au lèvre. J’ai un sentiment aigre doux qui me reste après le lecture. Ça se termine un peu comme ça, comme une cheveux sur la soupe. Il me manque une conclusion plus abouti. On a un peu l’impression que l’auteure ne savait pas trop comment conclure l’histoire. La fin peut laisser à réfléchir, je ne le nie pas. A nous d’écrire la suite même si je trouve cela légèrement dommage. 


Ce n’est pas un coup de coeur mais j’ai passé un moment très agréable. Je pense que cette histoire aurait pu être encore mieux si il y avait eu ce petit truc qui m’a manqué. Néanmoins, c’est un roman fort sympathique, drôle avec une jolie romance. On se laisse porter par les pages.  Le livre se lit facilement et ne prend pas du tout la tête, de quoi s’évader quelques heures.

July


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire