vendredi 31 juillet 2020

Un pétale par sourire

Auteur: Justine C.M.
Pages: 332

Style: Romance - Fantastique 

Edition: Livresque éditions

Parution: 01 Juillet 2020

ISBN ebook: 978-2-379601-47-7

Prix ebook: 4,99 €

Prix papier: 19,90 €


Héloïse, une jeune femme de vingt-huit ans en situation de précarité, emménage avec sa famille dans une maison possédant un magnifique sakura . Désireuse de se reconstruire, elle subit malheureusement la colère de sa sœur et l’influence malfaisante du nouveau compagnon de sa mère. Par chance, elle peut compter sur le soutien de sa grand-mère dont elle s’occupe en attendant de retrouver du travail. Au milieu du tumulte de sa vie, un phénomène étrange se produit de façon régulière : quelqu’un dépose une fleur de cerisier dans sa chambre . Plusieurs mois plus tard, un yōkaï apparaît dans ses rêves. Il est le mystérieux livreur de fleurs. Lié au sakura et victime d’une malédiction, il réclame l’aide d’Héloïse. Entre son existence difficile et ce monde onirique qui prend peu à peu place dans la réalité, Héloïse parviendra-t-elle à les sauver tous les deux ?






Cette histoire était faite pour moi et ce, en tout point. Je suis une fan du Japon (même si je n’y ai encore jamais mis les pieds) et des « légendes / contes » qui entoure celui-ci. Les Yokai ont un quelque chose de fascinants, vous ne trouvez pas ? Ce livre ne pouvait qu’être un coup de coeur, sinon rien d’autres. 


Héloïse est une jeune femme qui, en situation de précarité, doit retourner vivre chez sa mère avec son frère et se soeur. Sa cadette la voit comme un échec depuis qu’elle a perdu son travail tandis qu’elle peine à retrouver autre chose. Sa situation déjà instable ne va pas aller en s’améliorant avec l’arrivé d’un nouveau venu dans la famille. Le nouveau compagnon de sa mère va mettre la famille sans dessus dessous et les démons d’Héloïse refont peu à peu surface.
La jeune femme fait beaucoup pour sa famille qui la remercie de la pire des manière. Elle a peu d’échappatoire face à elle. Héloïse va se trouver un have de paix et du réconfort auprès du cerisier qui orne le jardin familial. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’à l’intérieur de celui-ci, réside un Yokai vieux de plusieurs siècle. Il est prisonnier de ce magnifique arbre après un crime qu’il a commis, un châtiment à la hauteur de ses actes, cruel mais essentiel à cet être mythique. Au contact de l’arbre, la jeune femme trouve du réconfort et le Yokai une possible âme soeur capable de le délivrer de sa prison. Mais les démons de la jeune femme ne sont pas très loin et le compagnon toxique de sa mère risque de la faire replonger au coeur de ses plus profond démons. Héloïse devra se battre pour ce qu’elle veut vraiment. 


Héloïse est une jeune femme avec la tête sur les épaules malgré sa situation difficile. Elle fait tout pour ne pas être un poids pour sa famille. Elle paie sa part dans la maison, aide constamment sa grand mère qui vit avec eux et tout cela, sans se plaindre. Sa relation avec sa soeur est désastreuse à son plus grand regret. Son frère vit quelque part dans son monde. Elle a déjà eu un période compliqué où la dépression l’avait envahie. Elle s’était battue et s’était relevé. A cause du nouveau compagnon de sa mère, son fragile équilibre risque de voler en éclat. La jeune femme a du caractère et un volonté de se battre tapi au fond d’elle mais face aux nombreux échecs et à la toxicité des paroles qu’on lui dit, elle va lâcher prise et croire qu’elle n’est une moins que rien. C’est une femme pétillante et joyeuse mais avec sa pat d’ombre et de démons. 


Notre cher Yokai est un personnage plus mystérieux. Il a vécu des années, que dis-je, des siècles durant. Depuis maintenant un temps certains, il est prisonnier du Sakura se trouvant dans le Nord de la France. Étonnant pour un être censé vivre dans les contrées Japonaise. Cela s’explique par le fait que la jeune femme et lui vivent dans deux mondes parallèles. Au contact d’Héloïse, le Yokai va se montrer doux, prévenant et tendre, tout ce qu’il n’est pas habituellement. C’est plutôt un être froid, dangereux et calculateur. Il a commis des actes ignobles qui lui ont valu sa punition actuelle. Pour être libéré, il compte sur Héloïse pour briser sa malédiction. 


Héloïse et le Yokai vont apprendre peu à peu à se connaître et une relation entre eux va se développer. D’abord amicale, elle va devenir plus complexe, notamment pour la jeune femme qui aura du mal à mettre un mot sur ce qu’elle ressent. Face à la situation d’Héloïse et ses sévices qu’elle subit, le Yokai va tout faire pour l’aider et être un soutien. Elle trouve ses moments de paix et de repos auprès de lui. Peu à peu une habitude entre eux se met en place, il lui donne un pétale de Sakura contre un sourire de sa part. C’est de ce rituel que vient le titre du roman. Ce simple geste résume le lien de la relation qui les lie et l’importance du Sakura dans l’histoire. C’est le fil conducteur principal du roman. 


La plume de l’auteur est faite de douceur et d’émotions bouleversantes. La lecture fluide et les contrées rencontrées font que le lecteur est embarqué dans un voyage renversant. On se laisse porter par le courant jusqu’aux derniers mots du livre. Les paysages que peigne l’auteur à travers le Yokai sont beaux. Le Sakura à lui tout seul montre la beauté de l’histoire et renforce l’histoire d’amour naissante enter les personnages. Il n’y a rien de tel qu’un cerisier en fleur pour renforcer le côté romantique d’une historie. 


Derrière cette romance et deux cultures très différentes, l’auteur parle de sujet de société très fort. L’influence malsaine que peut avoir une personne sur une famille qui la prend en otage pour assoir son pouvoir. Celle d’une personne toxique ou plus communément appelé pervers-narcissique. En plus de ce sujet, on peut trouver celui de la perte d’un emploi et de la difficulté d’en retrouver un. Cela reflète noter société actuelle avec le monde du travail qui n’est pas simple. 

L’auteur parle aussi de dépression. Cette maladie qui peut détruire une personne et passer inaperçu quand on ne fait pas attention à son entourage. C’est un fléau, presque tabou, quelque chose dont les gens ont honte. 

Ce sont des sujets difficiles, fort mais traité avec brio et subtilité, sans être trop prenant et accusateur. L’auteur a su doser sans qu’elle pointe un doigt accusateur ou moralisateur. C’est juste ce qu’il faut et donne de la poigne à ce texte. 

L’histoire est forte, poignante, bouleversante mais aussi très belle. On a une belle évolution des personnages, des relations entre le Yokai et la jeune femme mais aussi au sein de la famille. Il y a un fil conducteur qui est cohérent et qui se suit sans heurt. L’auteur amène le lecteur à faire quelques retours dans le passé pour comprendre les tenants et les aboutissants. Ceux-ci enrichissent la lecture. Il y a de la légèreté et de la dureté dans ce texte tout en ayant un bel équilibre. 


Pour conclure, ce roman est un très gros coup de coeur. Je ne m’attendais pas du tout à un texte de cette qualité avec des sujets difficiles et une romance aussi touchante. C’est une histoire d’amour qui traverse le temps et les dimensions avec son côté fantastique qui apporte un plus à l’histoire. C’est beau, chaleureux et magnifique. Je ne peux que recommander cette lecture. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire