Quotes & Beautiful Sentences

Vous trouverez ici toute nos citations de livre que l'on a particulièrement aimé. Si vous aussi vous avez des passages ou des citations que vous avez apprécier, n'hésiter pas à le partager avec nous en commentaires sous ce post! :) 




"Fais que je devienne brise, puis oiseau... pour que de quelques battements d'ailes, je parvienne à toucher l'éclat du Paradis."  
The Touch of Love - Linda Saint Jalmes (P.79)



____________________________________________________



« - Comment savais-tu que j’avais du sang de Chasseur d’Ombres ? […]

- J’ai deviné, répondit Jace. C’est l’explication la plus probable.

- Tu as deviné ? Tu devais être sacrément sûr de toi, étant donné que tu aurais pu me tuer avec ton tatouage ! [..]

- J’étais sûr à 90%.

- Je vois…

Le garçon avait dû percevoir un changement dans la voix de Clary, car il se tourna vers elle. Elle lui assena une gifle qui manqua lui faire perdre l’équilibre. Surpris, il porta la main à sa joue :

- Pourquoi tu as fait ça ?

-Pour les 10% qui restent, répondit-elle. »

La cite des ténèbres, Tome 1: La coupe Mortelle - Cassandra Clare



____________________________________________________




"- On est littéralement dans le coeur de Jésus, a t-il expliqué. Je croyais qu'on était dans la crypte d'une église, mais on est littéralement dans le coeur de Jésus. 
- Quelqu'un devrait prévenir Jésus, ai-je dit. C'est dangereux de stocker des gamins cancéreux dans le coeur de quelqu'un.""
Nos étoiles contraires - John Green (P.25)


...Cancer de la thyroïdes stade 4 diagnostiqué à l’âge de treize ans (je n’ai pas précisé que le diagnostic était tombé après mes premières règles. En mode: Bravo! Tu es une femme. maintenant, meurs), …
Nos étoiles contraires - John Green (P.33)




____________________________________________________





«N’ ayez pas peur de sauter sans le vide, plus que vos parents, plus que la majorité des gens que vous croisez, n’ayez pas cette pudeur, n’ayez pas peur d’être libre. Prenez ce risque. L’éducation, les convenances, sont faites pour être dépassés, digérées, ce ne sont que des tremplins, des manières de rails au départ. La suite, la vie, le reste, c’est à vous de l’imaginer.» 
Je trouve ce passage tellement réaliste? Qui n’a pas déjà eu peur ce faire le grand saut, de se jeter dans le vide. On a tous un jour eu peur de l’inconnu, d’imaginer la suite. 
Imagine le reste - Hervé Commère (p. 175)

«Tout cela valsait dans sa tête en embrayant à nouveau, première, deuxième, troisième et les rugissements des pistons, on ne sait rien, une phrase ou un regard peuvent modifier le cours d’une vie, Cimard pensait à ce qu’il savait de cette histoire si compliquée, et à la fois tellement simple, dans laquelle chacun des personnages a un jour ou l’autre imaginé le reste  et s’est trompé. Il songeait aux illusions, celle dont on ce berce, que l’on choisit de croire et suivre, celles que l’on se refuse, aussi, parfois, sans que l’on  puisse jamais s’en vouloir, le tout étant de continuer, de vivre encore et d’essayer, de regarder, de s’écouter, de parfois se laisser aller.»
Imagine le reste - Hervé Commère (p. 419)


____________________________________________________





- Attends, et si on parait? proposé-je.
Il paraît surpris, mais affiche bien vite un air retors.
- Si tu veux. On parie quoi?
- Ma liberté.
Il fronce les sourcils. puis ses lèvres délicieuses se relèvent légèrement quand il se rappelle qu'il a forcément affaire à une débutante.
- Eh bien, ça me vexe légèrement que tu veuilles la récupérer, dit-il en faisant passer sa queue d'une main à l'autre tout en faisant rouler sur l'extrémité ronde posée au sol, mais d'accord marché conclu. 
Alors que je me satisfais de cet arrangement, il lève un doigt pour ajouter:
- Cependant, si je gagne, le jeu du "tu fais tout ce que je dis" passe à la vitesse  supérieure.
Loin de tout - J.A. Redmerski (p. 264)



Quand on est resté avec quelqu’un assez longtemps pour s’y habituer, on aboutit à une sorte de zone de confort. Une fois qu’on y est, même lorsque tout ce qu’on y vit est une horreur sans nom, c’est impossible de s’en extirper. Autant tenter de convaincre un gros mollasson de sortir de son canapé pour aller faire du sport.
Loin de tout - J.A. Redmerski 



____________________________________________________




"- Là où il y a de l'espoir, forcément, il y a des épreuves", répondit Aomamé. 
1Q84, Livre 3


____________________________________________________




"Les choses les plus belles sont bien souvent les plus simples, les plus naturelles"

Page 148

"- Et pour vous, qu'est ce qu'un bon livre? 
- Je pense qu'un bon livre doit pouvoir vous faire oublier vos tristesses de la vie et vous isoler complètement du monde extérieur." 
Page 149

"- Je m'en vais dans le seul endroit où l'on peut vraiment se reposer sans crainte ni remord, ce merveilleux monde qu'est le rêve."
Page 156


« Le silence a tellement de facettes. Il peut être pesant lors de réunions de famille par exemple quand tout le monde est à table et que plus personne ne parle. Il peut être si reposant quand on rentre chez soi après une journée bien chargée. Il peut être aussi troublant quand un inconnu vous fixe sans rien dire dans les transports en commun, en cours, au restaurant, dans la rue… Il peut aussi tout dire lorsque l’on échange un baiser avec le sourire aux lèvres. Il peut être si dévastateur quand on a fait du mal à quelqu’un et que celui-ci nous regarde les yeux larmoyants, incapable de se mettre en colère, incapable de dire un seul mot. Il est présent partout, même dans les rues les plus bruyantes, lorsque les écouteurs nous isolent du monde extérieur, lorsque le regard est si bavard… Le silence c’est tout ça, il nous fait comprendre bien des choses. »
Page 184

- Un grand homme m'a dit un jour: "le monde est immense, c'est le hasards qui est petit."
Page 200 

"Tu vois ce que ton coeur et ta tête veulent que tu voies. Le miracle n'existe que si le hasard et coïncidence s'allient."

Page 224






Aucun commentaire:

Publier un commentaire