lundi 5 janvier 2015

Cruelle


Titre VO : Torn
Auteur : Cat Clarke
Pages : 432
Genre : Thriller / Romance
Edition : Robert Laffont 
Parution : 6 Juin 2013
Prix ebook: 13,99€
Prix papier: 17,90



Alice King ne s'attend certes pas aux vacances de sa vie lorsqu'elle part avec sa classe pour un séjour dans la nature écossaise, mais elle n'est pas non plus préparée à la tournure plus que cauchemardesque que vont prendre les événements.
Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l'associale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d'humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres.
Cass décide qu'il est grand temps de donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête à oublier. Se met alors en marche une succession d'événements qui vont changer la vie de ces filles à tout jamais.
Une irrésistible histoire de secrets coupables et d'amitiés troubles...

Unanimement saluée par la critique internationale, Cat Clarke est en train de s'imposer comme un auteur jeunes adultes de tout premier plan, elle est d'ailleurs souvent comparée à Gayle Forman (Si je reste) ou Jenny Downham (Je veux vivre).









J’ai découvert l’auteur dans un roman précédent intitulé Confusion. J’avais tellement apprécié ce premier ouvrage que je me suis lancé dans la lecture de ce second opus avec des attentes et une joie non dissimulé, loin de là. Mais ce fut pour moi une réelle déception à tel point que j’hésite encore à lire les autres livres de l’auteur.

            Commençons par le commencement (oui je sais phrase cliché mais là je m’ennuie xD). Nous sommes directement jetés dans l’action avec un début « In Medias Res » parfaitement maitrisé. On rencontre, Alice King, le personnage principal ainsi que les personnages secondaires lors d’un enterrement. Que s’est-il passé ? Pourquoi cette jeune femme est morte ? Tant de question dont on espère les réponses au fur et à mesure du roman. L’auteur nous dévoile par ailleurs une petite partie de la façon de penser de l’héroïne. Puis coupure radical du rythme qui était pourtant bon et à mon sens bien parti pour faire durer le suspense.

            L’auteur décide alors de nous dévoiler les faits dans les moindres détails tandis qu’Alice ment au frère de la défunte avec qui elle à un rendez-vous.  C’est ainsi que vous passez d’un moment tendu à l’extrême à un second départ hyper calme et qui personnellement m’a dérangé. Je vais être franche je n’ai pas du tout aimé ce côté-là. Le fait de savoir qu’elle ment au jeune homme mais que l’on ou dise la vérité change la donne puisqu’à partir de cet instant,  le suspens qui m’a fait rentrer dans le roman disparait totalement. J’aurais aimé qu’on nous mente, et que l’on apprenne la vérité en même temps que les autres personnages.

            Par la suite, la culpabilité du personnage principal prend un place importante voir omniprésente tout au long de la lecture. Cela pèse et surtout se ressent lourdement. Le changement mental des personnages est néanmoins très bien maitrisé par l’auteur. C’est en effet un des points forts de cette histoire. La fin du roman en lui-même reste rapide et attendu par l’auteur.

            En bref, un livre avec beaucoup de défauts mais dont la trame reste logique. Je vous laisse vous faire votre propre avis.  
            
Elayna Libahunt


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire