samedi 15 août 2015

Say I Love You, tome 1



Titre VO: Sukitte Ii na yo
Auteur: kanae Hazuki
Pages: 176
Style: Shôjo
Édition: Pika
Publication: 3 septembre 2014
ISBN papier: 978-2811615598
Prix papier: 6,95€
Prix ebook: 4,49€



Tachibana Mei, 16 ans, n’a jamais eu de petit copain. Et elle ne souhaite plus être amie avec personne depuis son enfance où elle se faisait malmener par ses camarades de classe. Kurosawa Yamato est un adolescent bien dans sa peau et populaire. 

Pour taquiner Mei, l’ami de Yamato tire sur sa jupe, mais elle se transforme en furie et frappe Yamato. Ce dernier commence à s’intéresser à la jeune fille et lui propose d’être amis. Tachibana, qui pense ne pas en avoir besoin, va pourtant appeler Yamato à l’aide lorsqu’elle se rend compte qu’elle est suivie par un stalker. Mais pour se débarrasser de ce gêneur, Kurosawa embrasse soudainement Mei !







J'adore lire des mangas et ce depuis un moment même si aujourd'hui j'en lis un peu moins. Pour autant, j'aime toujours ça.

J'ai commencé ce manga intrigué par le titre. La romance est un style que j'aime bien. 

Tachibana est une fille solitaire et différente de ses camarades de classe. Yamato lui est un garçon populaire. Un jour, celle ci se retrouve a donner un coup à Yamato. A partir de ce moment là, le jeune homme va être intrigué par la jeune fille et vouloir devenir son ami. Celle ci va refuser et le repousser. Tachibana va représenter un défi pour Yamato. Une amitié naîtra t-elle entre les deux adolescents?  

Mei Tachibana est une jeune fille taciturne, toujours seule. Elle a 16 ans et n'a jamais eu de petit ami. Toutefois, elle a du charme même si elle le masque derrière des habits qui ne la met pas en valeur.  Elle travaille après l'école dans une boulangerie. Tachibana ne laisse pas les autres l'approcher et ne permet pas aux autres d'être proche d'elle. Elle rejète les autres. Elle et depuis toute petite plus ou moins seule et est le souffre douleur des autres. Elle a été blessée étant petite et depuis ne veut plus l être. Elle préfère la solitude. Personnage martyrisée, elle fais tout de même "peur". Elle sait ce défendre. Son arme: l'ignorance. Elle fais comme si les autres élèves autour d'elle n'existaient pas. Elle ne laisse paraître aucune émotions sur son visage.  On ne sait pas si ce que lui disent les autres l'atteint au plus profond d'elle même. C'est une fille très déroutante. On pourrait croire qu'elle a un cœur de Pierre mais les apparences sont parfois trompeuses! 

Yamato Kurosawa est son opposé. Déjà, c'est un jeune homme. Il est populaire, apprécié de toutes les filles et des gars aussi. Elles tombent à ses pieds et toutes rêvent d'être sa petite amie. Lui, ne cesse de les repousser. Il a beaucoup de charme et est séduisant. Il est gentil et s'énerver n'est pas dans ses habitudes. De nature douce, il repousse les filles en délicatesse. Cependant, il a une fâcheuse tendance a embraser toute les filles parce qu'il en a envie. J'aime pas les gars comme ça! 
Contrairement aux héros de manga beaux gosses, il n'aime pas trop les filles qui jouent un rôle et se font passer pour ce qu'elles ne sont pas. Il n'aime pas celle qui sont mielleuses, porte des jupes trop courtes pour après la tenir avant qu'on ne voit pas tout. Ça l'exaspère!
Toutefois, les apparences peuvent être aussi trompeuses. Qui est vraiment Yamato? 
Il a un ami, un gars qui méprise les filles différentes et ne pense qu'à mettre les jolies filles dans son lit. Un odieux personnage. Quand son ami "maltraite" Tachibana, il n'intervient pas et ne fais rien. Je l'ai trouvé un petit peu lâche dans ses moments là. Pas de quoi bien commencer! La jeune fille va totalement l'ignorer et va être le nouveau défi du jeune homme. 

Nakanishi, l'ami de Yamato est comme je l'ai dit au dessus, un odieux personnage. Tout de suite, je ne l'ai pas aimé. Il méprise Tachibana et aime les filles qui ont de gros seins. Il ne pense qu'à mettre les filles dans son lit. De plus, il n'a pas tant de charme que ça, que ce soir physiquement ou mentalement. C'est encore un gosse dans ses attitudes. Il est pleins de préjugés. Mais qui sait, tout le monde peut changer, non? Peut être est ce un cas désespéré? 

Comme dans toute école, il y a de tout comme élèves, les pestes, les petite poupées, les superficielles, les gentilles, les intellos et j'en passe. On plonge dans le quotidiens d'adolescents qui bon évolué, se découvrir et s'ouvrir aux autres. 

Ce que j'ai aimé c'est que l'histoire change un peu des mangas romantique que je lis d'habitude. 
C'est une histoire d'amour assez drôle mais il est aussi question d'amitié. Mei m'a bien fais rire. Elle se protège de tout même de l'amour ;). 

Divers sujets sont mis en avant. Autre que l'histoire d'amour, l'auteur met en avant l amitié, la trahison mais aussi l'humiliation. Il y a toujours des élève persécutés, des souffres douleurs et j'ai trouvé que ce sujet était bien amené et pas tourné à la dérision. 

J'aime bien les dessins. On est loin des manga enfantins. Il y a un travail que ce soit dans les expressions des personnages ou dans les détails. On sent que le magaka à travaillé les persos et le décor. 
Le titre est en accord avec l'histoire, il y a un lien et n'a pas été choisi au hasard.
Il y a de la cohérence dans le récit, une trame qui tient la route même si l'histoire peut paraître un peu bateau. C'est de la romance et même si ça change un peu, le principe du shôjo reste relativement le même. 
Il y a pas une très grande intrigue mais on sent que peu à peu, l'histoire va évoluer. 
L'histoire est émouvante, drôle et légèrement triste, un eu pathétique (les personnages). Il y a un mélange qui rend le tour sympathique. 

Ce premier tome ne prend pas la tête, on arrive à s'attacher aux personnages. Quand on arrive à la fin, on se demande comment cette histoire va évoluer et se finir. 
J'ai bien aimé ce premier volume :)

July ✦

Vous pouvez feuilleter les premières pages du manga "Say I love You" ci-dessous. 


1 commentaire:

  1. Je dois bien avouer que je ne suis pas forcément fan de tout ce qui est BD ou mangas...Mais ton avis est particulièrement bien écrit !

    RépondreSupprimer